Mon poids, sans commentaire.

« Hey t’as pris du poids hein? Tu as changé ton plan d’entrainement plus en prise de masse ou…? »

« Non, j’ai pris du gras. J’ai un trouble alimentaire, j’ai fait de l’hyperphagie durant des mois et j’ai pris du poids vraiment rapidement. Mais t’en fais pas, je vais mieux maintenant, je consulte une psy toutes les semaines et je combats quotidiennement mon trouble alimentaire. Mais tu sais, j’ai continué à m’entrainer 4-5-6x par semaine, parce que ça me fait du bien et non pas pour bruler les excès de calories. Mais c’est super gentil de te renseigner… »

Tu vois, je m’entraîne parce que j’aime sa !

Je ne pense pas que c’était pour mal faire… c’était peut-être une façon détournée de me dire que j’avais pris du poids et miser sur la « prise de masse » ? Écoute, je le sais que j’ai pris du poids, ne t’inquiète pas, je me vois tout-nue tous les jours et mes vêtements me le rappellent sans cesse aussi.

Cette phrase, si je l’avais entendu il y a un an, je serais sûrement partie à pleurer. J’aurai fui. J’aurai culpabilisé et je me serai mise en mode restriction par la suite pour redevenir « celle que j’étais », celle qui était mince et qui recevait des commentaires POSITIFS sur son corps. Mais celle qui avait également une santé mentale troublée.

Heureusement, ce commentaire que j’ai « reçue en pleine face » , il est arrivé au moment dans ma vie où j’ai la force de répondre sans pleurer. D’affirmer que oui, j’ai un #tca, pis sa se peut que tu ne connaisses pas mon histoire pis c’est correct. Ce n’est pas écrit sur mon front non plus.

Mais mon poids ne devrait pas être ton sujet de conversation.

Tu devrais plutôt me demander comment je vais vraiment ? la famille ? le travail? Les projets personnels? Non?

Quand tu perds du poids, on te félicite. On te dis que ‘sa te va si bien’. Mais est-ce qu’on sait réellement ce qui se passe ? Pendant 5 ans, je vivais avec un trouble que l’on appelle l’orthorexie, où le contrôle de mon alimentation, les calculs, les ingrédients, les nutriments menaient ma vie entière. Mais on me félicitait sur mes résultats, sur ma volonté , sur ma détermination. Je VALAIS quelque chose. J’avais une valeur aux yeux des autres. J’avais leur admiration, leur attention, leur approbation, leur amour. J’étais mince, comme la société le veut. J’avais perdue du poids , comme la société le veut.

En cette semaine sur la sensibilisation des troubles alimentaires, ne crois pas ce que tu vois sur les réseaux sociaux. Ou même dans la vie de tous les jours .

Arrêtons de parler de poids. Arrêtons de complimenter le poids des autres. Misons plutôt sur la personnalité, l’humeur, les projets !

Un avant-apres, pas comme les autres. ❤️

2 réflexions sur “Mon poids, sans commentaire.

  1. Bonjour!
    J’aime beaucoup ce que tu fais & j’aimerais t’interviewer. Je suis Coach en puissance personnelle, Naturothérapeute & œuvre en développement personnel après avoir eu un bureau de consultation en entraînement pendant 20 ans. Je crois que mon audience aimerait te découvrir! ❤️
    Écris-moi!
    Meyranie Rodriguez

Répondre à Meyranie Coach Annuler la réponse.