Le positif poussé dans la gorge

J’entends souvent autour de moi les gens dire: ‘’ Imagine, il y a des personnes qui vivent pire. Restons positifs.’’  Je vois aussi les citations et phrases qui nous disent de toujours garder le sourire et de rester fort(e). Moi, aujourd’hui, je dis, que c’est correct de ne pas se sentir bien, au top de sa forme tous les jours. Tu as le droit d’avoir envie de pleurer ou autre.

En tant que thérapeute, je regarde beaucoup ce qui se fait autour de moi, j’écoute différents conférenciers et lit les articles sur les différents sites et réseaux sociaux. C’est difficile de trouver des personnes auxquelles s’identifier qui nous disent: Oui, aujourd’hui est une journée difficile. Oui, je vis une difficulté et j’ai le moral bas et c’est bien correct.

Pourquoi les standards nous demandent d’être à humeur égale tous les jours?

photo of woman looking at the mirror
Photo by Andrea Piacquadio on Pexels.com

Elle est où notre humanité là-dedans?

Détrompez-vous, moi aussi, j’apprécie voir le positif et espère des journées ensoleillées plutôt que le contraire. Seulement, faisons la part des choses entre le ‘’positif’’ qui nous empêche d’affronter et d’avancer versus le ‘’positif’’  équilibré qui développe notre résilience. Un positivisme à tout bout de champ nous amène une culpabilité lorsqu’on veut être triste, déçu(e) ou en colère.

Avec la défense qu’est de s’imposer le positivisme, on ne se laisse pas le droit d’explorer notre vécu, ce fameux accueil de l’émotion.

Laisse-toi le droit. 

J’ai envie de conclure avec ma phrase culte: ‘’ Respire un bon coup. ‘’

Valérie

3 réflexions sur “Le positif poussé dans la gorge

  1. Tu as tout à fait raison dans cet article ! Moi c’est pareil, j’en ai marre des concepts poussés à l’extrême qui au lieu de t’encourager à aller mieux te demande de vivre dans le déni avec un « C’est pas si grave que ça » alors que le corps lui souffre de ces sentiments inexprimés !

Répondre à Valn thérapeute Annuler la réponse.