Accueillir le changement

J’ai 29 ans.

Mon corps change. Je change.

J’apprends à observer ces changements avec douceur. La douceur n’est pas le premier réflexe envers ton image corporelle lorsque tu as un trouble alimentaire. J’ai hésité à utiliser le présent ou le passé. J’ai ou j’avais un trouble alimentaire. Ça se guérit? J’y crois. Mais des rechutes c’est possible et surtout des moments plus difficiles, il y en a.

food woman eating long
Photo by Polina Tankilevitch on Pexels.com

Ai-je encore des patterns alimentaires? Oui. Cela me dérange? Oui. Cela m’empêche de vivre? Beaucoup moins. Cela me créer des pensées invasives? Certainement. Ces pensées sont toutefois beaucoup plus « ramenables » et moins obsessionnelles. Il y a tout de même certains moments (dont tsé ce moment mensuel) dans lequel c’est plus dure. Plein de questions raisonnent. Mon rapport au corps. Mes priorités. Mes souhaits. L’influence. Le jugement. L’autocritique. Pourquoi j’accroche autant sur ce nouveau pli de peau ou cette vergeture. Pis la ben la cassette embarque. Je me trouve ben nouille d’accrocher là-dessus alors que je suis relativement en bonne santé, j’ai des proches en or, j’ai un toit, de la nourriture et de l’eau et bien plus encore.

Il y a des journées où je me questionne. Quel est ce chiffre sur la balance? Son importance.

Oui mon corps change. C’est normal. Je l’ai privé pendant plus d’une dizaine d’années.

Mon corps reprend ses droits pour fonctionner plus adéquatement.

Il me remercie en me donnant plus d’énergie, plus de moments si précieux que je perdais en m’entrainant ou m’isolant. Non je n’ai pas arrêté de bouger quotidiennement et je mange bien, mais plus. Ben oui, j’apprends à écouter mon corps et tenter de me reposer quand mon corps me dit VA TE COUCHER. Pas facile, mais j’essaie.

Bref, tout ça pour me dire encore et encore que seigneur qu’un cerveau et la relation au corps c’est complexe, mais je continue d’avancer jour après jour.

Pensez-y deux fois avec de faire un commentaire orienté uniquement par le physique. Tsé le commentaire “tu as dont ben l’air fatigué” la journée où la personne n’est pas maquillée …ou encore “tu as perdu du poids (ou en a pris)”… ben transforme dont ça. Soit créatif.

Vickie.

i hate nothing about you with red heart light
Photo by Designecologist on Pexels.com

Une réflexion sur “Accueillir le changement

Répondre à Elaine Boucher Annuler la réponse.